Partir à la découverte des parcs nationaux de Madagascar

Madagascar est une île se trouvant à 400 kilomètres des côtes Est africaines. C’est une île possédant de nombreux sites touristiques et diverses richesses qu’il y a lieu de découvrir. Parmi les sites inscrits au patrimoine international, découvrez ici quelques-uns des parcs nationaux de Madagascar. Ces parcs renferment des espèces animales et végétales rares que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Le parc du Cap Masoala

madagascar-masoalaCe parc se trouve à environ 30 km à l’est de Maroantsetra et abrite d’innombrables reptiles, batraciens et 10 espèces de lémuriens que vous pourrez admirer ailleurs. Il dispose également de trois sites marins où pouvez faire des plongées exceptionnelles.

Le parc de Zahamena

madagascar-zahamenaSe trouvant à 270 km de la capitale de l’île et à 8 km d’Ambatondrazaka, ce parc abrite le plus grand nombre d’oiseaux, de reptiles et d’amphibiens de la côte Est. Vous pouvez également y rencontrer de grandes variétés d’orchidées.

Le parc de Ranomafana

madagascar-ranomafanaIl s’agit de l’un des joyaux de la route RN 7. L’entrée du parc se situe à 8 km de Ranomafana, sur la station thermale. S’étendant sur 41600 ha, le parc regorge de faunes et flores spécifiques comme les lémuriens, le fosa, les caméléons, les fougères, les orchidées, les lianes, les pandanus, etc.

Le parc de l’Andringitra

madagascar-andringitraCe parc du massif d’Andringitra qui se trouve à 47 km d’Ambalavao abrite le plus grand nombre d’espèces de lémuriens de Madagascar. Il renferme également une étonnante collection d’orchidées. Enfin, il offre un paysage granitique spécifique qui s’alterne avec de larges prairies d’altitude.

Le parc de l’Andohahela

madagascar-parc-national-d-andohahela-parc-d-andohahelaLe parc de l’Andohahela se trouve à 60 km à l’ouest de Fort-Dauphin, sur la route qui mène à Ambovombe. La spécificité de ce parc réside dans le fait qu’il offre trois différents écosystèmes en l’espace de quelques kilomètres. En effet, il y a d’abord la forêt humide qui présente des paysages somptueux, puis sur la zone de transition où se trouve le bush épineux personnalisé par ses vastes alluaudia, et enfin il y a le royaume des pachypodiums où l’on peut rencontrer le fameux palmier trièdre. Ce parc abrite également bon nombre d’oiseaux, d’iguanidés et de lémuriens.

Leave a Reply